top of page
Rechercher

Pourquoi consulter un éducateur ou un comportementaliste canin

Dernière mise à jour : 22 avr. 2023

Pourquoi en sommes nous

à consulter un éducateur canin


Mes références me permettent de considérer l’évolution de nos habitudes à partir des années

Soixante dix. À l’époque, les canidés domestiques avaient soit une fonction précise comme chien de garde, de chasse ou une

fonction affective comme chien de famille. La motivation de l’adoptant ne changeait rien au manque de connaissance. Cette réalité avait comme effet que le chien passait le plus clair de son temps enchainé au fond de la cour. L’euthanasie était une option facile quand le chien n’avait plus de fonction précise ou quand notre capacité à surmonter

un problème de comportement ne trouvait une solution facilement applicable.

Depuis le début de l’humanité "le préjugé utile" faisant déjà de l’animal un être uniquement mût par des

mécanismes excluant une réelle souffrance. Nous en étions encore à ça dans ma jeunesse. Malgré tout, ceux faisant appel à l’euthanasie avait au fond d’eux un sentiment d’inconfort. Je le ressentais moi aussi avec une force qui me donnait la nausée, moi pour qui le monde animal me permettait de me connecter avec le vivant…

Avec les changements de mœurs et le désir d’épanouissement personnel des pays occidentaux, les couples

ont commencé à donner naissance à de moins en moins d’enfants. La fin des années 90 et les suivantes ont vu les grandes familles diminuer au point de ne faire régulièrement qu’un ou deux enfants et parfois aucun.

Les modifications des mœurs n’ont toutefois rien changé à nos désirs affectifs. C’est à ce moment que

l’adoption de chien a commencé à augmenter de façon remarquable.

Dans cette même période, les écoles en éducation canine ont fait leur apparition en plus grand nombre.

Les approches diversifiées sont à la base de bien des débats encore aujourd’hui. Avec le temps certaines

tendances en éducation font leur chemin dont l’approche en renforcement positif.

Dans la même période les agressions canines sont devenues par la présence des médias sociaux, plus visibles.

Les gens inquiets et souhaitant une relation heureuse avec leur chien ont fait régulièrement affaire avec un

éducateur.

Au printemps 2020, la présence du fameux c.o.v.i.d a fait de l’éducateur une fonction essentielle. Cette

période de confusion sociale, a crée chez chacun de nous et sur nos chiens des comportements causant des problèmes d’adaptations collectives augmentant encore le besoin de consulter un

professionnel du domaine

canin. Au rôle de l’éducateur comportementaliste s’ajoute celui de saisir les appréhensions des maitres pour mieux les contourner ou les accepter, tout en permettant au chien de s’épanouir. Ce rôle quasi thérapeutique pour les clients était selon moi, moins présent avant 2020.

Aujourd’hui la présence de l’éducateur canin dans les domaines des métiers dit professionnels n’est toutefois pas suffisamment reconnu. Il ne l’est pas au Québec. Les formations existent pour celui qui veut être éducateur

mais il n’aura pas d’accréditation reconnue par l’état. La reconnaissance de ce professionnel viendra d’abord du milieu. Les écoles offrent toutefois une bonne base pour autant que ces écoles elles-mêmes, soient reconnues.


extrait de "Un éducateur sur le terrain" dont je suis à faire la rédaction.



85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page