Rechercher

Votre responsabilité envers la socialisation

Votre responsabilité envers la socialisation (DE LA HUITIÈME À LA SEIZIÈME SEMAINE ET PLUS) Propos important s’il en est !


Une grande partie des problème de comportement tient au manque de socialisation. Il faut y voir tôt pour que ce qui l’entoure ne soit pas une source de crainte, de prédation ou de trop grande agressivité. Entre vos mains, ou si vous préférez, au bout de votre laisse, vous devrez poursuivre le travail amorcé par sa mère et l’éle -veur consciencieux. De façon sécuritaire, il faudra qu’il dé -couvre le monde. Tout en lui gardant des périodes de repos fréquentes dans une journée, permettez-lui d’être en contact sur une base régulière avec tout ce qui vit et fait du bruit. Il s’agit sensiblement du même travail qu’avec l’éleveur, mais dans différents environnements. le contact direct n'est pas une obligation

la proximité suffit et est même préférable. Il existe plus d’une raison pour bien socialiser votre chiot et peut-être les meilleures d’entre elles sont de considérer ce qui suit. Tous les chiens sont des prédateurs, mais ils ne l’exprimeront pas envers ceux avec qui ils ont été socialisés. Ils connaissent et expriment d’instinct le langage canin mais ne le comprennent pas chez les autres chiens sans les voir régulièrement.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Conflit de personnalités Un conflit de personnalités entre l’humain et le chien se pro -duit lorsque les deux protagonistes ont des natures qui s’op -posent parce qu’ils sont trop différents. Ils ne s